Catégorie : P’tits plats

Passion Poulet, ou le Fried Chicken maison

Il paraît que la recette secrète du Colonel contient 11 herbes et épices… Il parait également qu’un journaliste de Chicago a pris une photo d’une vieille recette manuscrite retrouvée par un neveu du Colonel himself…

Grâce à la révolution technologique, j’ai trouvé ces informations – et bien d’autres encore – et la recette en question sur les pages US de Wikipedia…  🙂

 

J’ai fait quelques adaptations en termes de quantité mais tout est là!

J’ai utilisé de très grosses escalopes de poulet (500g) mais vous pouvez faire la même chose avec pilons, ailes… que j’ai découpé en gros morceaux et fait mariner au moins 4h (8h dans mon cas) dans du lait légèrement salé et poivré. Dans la recette, il s’agit de babeurre (buttermilk) mais je n’ai pas eu le temps d’en trouver pour tester… Le lait a par ailleurs très bien fait l’affaire.

Mixer finement les 11 herbes et épices suivantes :

  • Sel : 10ml
  • Thym : 8ml
  • Basilic : 8ml
  • Origan : 3ml
  • Sel de céleri : 8ml
  • Poivre noir : 7ml
  • Graines de moutarde : 8ml
  • Paprika : 20ml
  • Ail : 15ml
  • Gingembre : 8ml
  • Poivre blanc : 23ml (et c’est lui qui donne ce petit goût si particulier qui reste dans la bouche après avec avalé votre bucket entier…)

A noter : 1 cuillère à soupe = 15ml, 1 cuillère à café = 5ml, et le plus précis la balance 🙂

J’ai tout mis dans au mixeur à épices et zou! vous mélangez ensuite le tout avec 250g de farine dans un cul de poule (humour humour)

Préparer ensuite la chaîne de panure :

  • 1 : le bol de farine améliorée
  • 2 : un bol avec 2 oeufs battus
  • 3 : un bol avec 200g de corn flakes non sucrés écrasés

Faites chauffer l’huile : il faut qu’elle reste à une température moyenne pour pouvoir cuire votre poulet à coeur sans pour autant brûler la panure.

Ensuite on enchaine : sortir un morceau de poulet du lait sans trop l’égoutter, le recouvrir entièrement de farine, puis le tremper dans l’oeuf, le couvrir de corn flakes et le mettre à frire. En fonction de la méthode de friture le temps peut être plus ou moins long, je laisse entre 5 et 10mn en fonction de la taille des morceaux en les retournant pendant la cuisson (mais je le fais à la sauteuse) – avec une friteuse ça peut aller plus vite je pense.

Ensuite laisser vos morceaux de poulet reposer pour absorber le surplus de gras par le papier prévu à cet effet… et à table!!

Bentô nounours

Au Japon, le bentô est le nom du casse-croûte qu’on emmène pour manger dehors dans une petite boîte. C’est un repas complet, et l’esthétique y est importante.

Mon bentô nounours ne déroge pas à ces règles dans son genre 🙂

Il est composé :

  • d’une base de riz au ketchup sur la droite de la boîte (faire cuire du riz à l’autocuiseur et, une fois cuit, le mélanger avec 2 petites cuillères de ketchup pour le colorer légèrement)
  • de salade, tomates cerise et fleurs de mini maïs et jambon (couper une tranche de jambon en 4, plier un bout en 2 et couper des lamelles sur 1cm. L’enrouler autour de la moitié du mini maïs et piquer avec un cure-dent)
  • d’un nounours en viande hachée (mélanger de la viande hachée avec de la chapelure, un blanc d’oeuf, sauce worcestershire, et ketchup), former une tête de nounours en faisant une grosse boule et en collant 2 petites boules pour les oreilles, et 2 petits boudins pour les bras. mettre un fond d’huile dans une poële et faire cuire – éponger bien cuisson en posant votre nounours sur une grille puis un essuie tout
  • d’une omelette trés fine dans laquelle on découpe 2 ovales pour l’intérieur des oreilles – astuce : les découper dans le bord de l’omelette et ne pas la craquer – oui je sais c’est difficile 🙂
  • d’une tranche de fromage à croque monsieur dans laquelle on découpe les yeux, le nez
  • d’un petit coussin qui est fait à partir du reste de l’omelette dans lequel on emprisonne en boule le reste de la tranche de fromage. Pour avoir une bonne tenue, il faudra enrouler le tout dans un film plastique bien serré
  • vous aurez aussi besoin d’une feuille de nori (algue japonaise) pour découper les détails des nez et bouche

Vous avez là tous les éléments et il suffit de les installer dans votre bentôbako – boîte à bentô – et de tout dévorer!

Tout le monde tombe pour le Katsudon

Le Katsudon カツ丼 est un plat familial traditionnel japonais et c’est surtout un vrai délice : du porc mariné pané sur un lit de riz 🙂

Il fait partie de la catégorie des donburi 丼物 : littéralement un « bol » et désigne des plats complets composés d’un grand bol de riz sur lequel on peut trouver toutes sortes de garnitures. Je vous partage ici ma recette secrète héritée de ma mum Japonaise 🙂

 

Pour 2 personnes, il vous faudra :

  • 2 côtes de porc désossées
  • du riz japonais
  • pour la marinade : 2 cas de sauce soja ou tamari, 2 cac de sucre, 1 cac d’huile de sésame
  • pour la sauce de cuisson : 1 gros oignon, 200ml de dashi, 4 cac de sauce soja, 2cac de sucre, 2 cac de mirin,  2 cas de sake de cuisine, 2 oeufs
  • pour la cuisson de la viande : huile à friture, farine, 1 oeuf et de la panko (chapelure épaisse à base de mie de pain)

Dans un premier temps, préparer la viande : enlever les morceaux trop gras et l’attendrir; mélanger la sauce soja, le sucre et l’huile de sésame et laisser mariner a minima 30mn.

Pendant ce temps, préparer la sauce de cuisson : dans une casserole, faire chauffer tous les ingrédients – dashi, sauce soja, sucre, marin, sake. Découper finement votre oignon et l’ajouter dans la casserole  jusqu’à ce que les oignons soient bien souples. Réserver le tout.

Le dashi est un bouillon à base de bonite séchée (katsuobushi) et de konbu (une algue) que vous pouvez éventuellement remplacer par un bouillon cube classique plus facile à trouver dans nos supermarchés.

Mettre également votre riz à cuire – après l’avoir lavé  » 3 ou 4 fois à l’eau fraiche et jusqu’à ce que l’eau de lavage soit claire, le mettre dans l’autocuiseur.

Passons à la cuisson : nous allons paner la viande. Mettre l’huile à chauffer et pendant ce temps passer la viande dans la farine, puis dans l’oeuf (préalablement battu) et enfin dans la panko. Quand l’huile est chaude, mettre la viande à cuire jusqu’à ce que la panure soit bien dorée puis retourner. Quand les 2 côtés sont bien dorés sortir la viande et la mettre à dégorger pour limiter l’apport de gras (même si le gras c’est la vie, épargnons nous une maladie cardio-vasculaire). Couper ensuite la viande en lamelles tout en gardant sa forme initiale.

ici j’utilise le wok pour avoir un récipient de cuisson étroit, normalement une petite poêle fait très bien l’affaire pour préparer un bol à la fois : mettre à chauffer la moitié de la sauce de cuisson. Battre un oeuf à part. Quand la sauce est bien chaude, ajouter la viande avec une spatule pour toujours garder la forme de départ, puis ajouter l’oeuf battu. Couvrir et laisser cuire 1 à 2 minute jusqu’à ce que l’omelette soit bien cuite.

Mettre le riz dans un bol, puis faire glisser par dessus la viande. et hop à vos baguettes et cuillers!

いただきます