Passion Poulet, ou le Fried Chicken maison

Il paraît que la recette secrète du Colonel contient 11 herbes et épices… Il parait également qu’un journaliste de Chicago a pris une photo d’une vieille recette manuscrite retrouvée par un neveu du Colonel himself…

Grâce à la révolution technologique, j’ai trouvé ces informations – et bien d’autres encore – et la recette en question sur les pages US de Wikipedia…  🙂

 

J’ai fait quelques adaptations en termes de quantité mais tout est là!

J’ai utilisé de très grosses escalopes de poulet (500g) mais vous pouvez faire la même chose avec pilons, ailes… que j’ai découpé en gros morceaux et fait mariner au moins 4h (8h dans mon cas) dans du lait légèrement salé et poivré. Dans la recette, il s’agit de babeurre (buttermilk) mais je n’ai pas eu le temps d’en trouver pour tester… Le lait a par ailleurs très bien fait l’affaire.

Mixer finement les 11 herbes et épices suivantes :

  • Sel : 10ml
  • Thym : 8ml
  • Basilic : 8ml
  • Origan : 3ml
  • Sel de céleri : 8ml
  • Poivre noir : 7ml
  • Graines de moutarde : 8ml
  • Paprika : 20ml
  • Ail : 15ml
  • Gingembre : 8ml
  • Poivre blanc : 23ml (et c’est lui qui donne ce petit goût si particulier qui reste dans la bouche après avec avalé votre bucket entier…)

A noter : 1 cuillère à soupe = 15ml, 1 cuillère à café = 5ml, et le plus précis la balance 🙂

J’ai tout mis dans au mixeur à épices et zou! vous mélangez ensuite le tout avec 250g de farine dans un cul de poule (humour humour)

Préparer ensuite la chaîne de panure :

  • 1 : le bol de farine améliorée
  • 2 : un bol avec 2 oeufs battus
  • 3 : un bol avec 200g de corn flakes non sucrés écrasés

Faites chauffer l’huile : il faut qu’elle reste à une température moyenne pour pouvoir cuire votre poulet à coeur sans pour autant brûler la panure.

Ensuite on enchaine : sortir un morceau de poulet du lait sans trop l’égoutter, le recouvrir entièrement de farine, puis le tremper dans l’oeuf, le couvrir de corn flakes et le mettre à frire. En fonction de la méthode de friture le temps peut être plus ou moins long, je laisse entre 5 et 10mn en fonction de la taille des morceaux en les retournant pendant la cuisson (mais je le fais à la sauteuse) – avec une friteuse ça peut aller plus vite je pense.

Ensuite laisser vos morceaux de poulet reposer pour absorber le surplus de gras par le papier prévu à cet effet… et à table!!

Big fat cookies…

Au petit-déjeuner, au goûter, en dessert… il n’y a pas d’heure pour manger de bons gros cookies!

Cookies pépites de chocolat

Je cherchais désespérément LA recette des cookies à l’américaine… qui croustillent bien autour et qui restent bien moelleux dedans… J’ai cherché longtemps et finalement je me suis fixée sur la recette ici présentée et une variante.

Préparez votre robot avec la feuille (pas le fouet – qui incorpore de l’air) pour mélanger les ingrédients. Dans le bol du robot, battez d’abord 100g de beurre pommade, à température ambiante donc – attention pas fondu – et, tout en continuant de battre, ajoutez 50g de sucre semoule et 80g de sucre roux. Ajoutez ensuite 1/2 cuillère à café d’arôme vanille et 1 oeuf.

Dans un bol à part, tamisez 200g de farine, 1/2 sachet de levure chimique (ou bicarbonate), 1/2 cuillère à café de sel. Ajoutez les ingrédients secs dans le bol du robot et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Ajoutez ensuite vos noisettes, pépites de chocolat, noix de coco en fonction du goût que vous voulez donner à vos cookies (100g environ). Et déjà là la pâte à cookies est super bonne! Ne mangez pas tout 😉 Vous pouvez mettre la pâte à refroidir pendant 15 à 30mn au réfrigérateur pour lui donner plus de tenue.

Pour la variante de la recette, la progression reste la même, seules ces quantités changent : 110g de beurre, 150g de farine et 150g de sucre… les cookies seront un peu plus étalés, croustillants et caramélisés après cuisson.

Placez ensuite une feuille de papier cuisson sur une plaque. Avec une cuillère à glace – ça fera de très jolies boules et vos cookies auront tous la même forme et taille – ou alors avec une cuillère à soupe par défaut, formez des boules de pâte à cookies et placez les très espacées sur la plaque.

Mettez ensuite au four : 10 à 12mn en fonction de la cuisson souhaitée (plus ou moins croustillant) à 160° pour la recette normale, pour la variante je mets à 175°. Sortez du four et laissez refroidir sur plaque, à moins de les manger tout de suite!

Cookies de Barbie chocolat blanc coco

A manger chaud ou froid, avec un grand verre de lait, it’s cookie time!

Mother of dragons… et le reste

Je n’ai pas résisté à la folie Games of Thrones et encore moins au girl power à la Daenerys Targaryen!

J’ai choisi la tenue avant qu’elle devienne ce qu’elle est aujourd’hui… l’imbrulée, mère des dragons, briseuse de chaines… et tout ça tout ça…

  • La robe de la série doit être en soie sauvage qui tire sur un gris/beige… j’ai choisi ici pour des raisons de coût (soie sauvage!!!) et de rendu une toile de lin hyper légère : à part trainer de la soie pendant 247 jours dans un désert, c’était je pense la seule matière pour rendre un vrai effet j’ai marché dans la poussière avec les Dothrakis
  • J’ai doublé le tout avec une doublure classique couleur chair. 
  • Pour la lanière de cou j’ai utilisé un ruban de corde tressé que j’ai peint en argenté.

J’ai acheté la broche telle quelle pas le courage de la faire

  • et pour les cheveux j’avais fait des tresses au départ que j’ai enlevées, pour être plus accurate, et j’ai ajouté des perles en métal dans les cheveux qu’on voit mieux sur les photos du shooting.

j’ai thermoformé les bracelets en mousse et worbla que j’ai ensuite peint à l’acrylique.

Voici les photos du shooting réalisé par Mr J. Nous n’avons pas résisté aux dragons même si temporellement ils sont encore dans leurs coquilles à ce moment là de la série 🙂

Bentô nounours

Au Japon, le bentô est le nom du casse-croûte qu’on emmène pour manger dehors dans une petite boîte. C’est un repas complet, et l’esthétique y est importante.

Mon bentô nounours ne déroge pas à ces règles dans son genre 🙂

Il est composé :

  • d’une base de riz au ketchup sur la droite de la boîte (faire cuire du riz à l’autocuiseur et, une fois cuit, le mélanger avec 2 petites cuillères de ketchup pour le colorer légèrement)
  • de salade, tomates cerise et fleurs de mini maïs et jambon (couper une tranche de jambon en 4, plier un bout en 2 et couper des lamelles sur 1cm. L’enrouler autour de la moitié du mini maïs et piquer avec un cure-dent)
  • d’un nounours en viande hachée (mélanger de la viande hachée avec de la chapelure, un blanc d’oeuf, sauce worcestershire, et ketchup), former une tête de nounours en faisant une grosse boule et en collant 2 petites boules pour les oreilles, et 2 petits boudins pour les bras. mettre un fond d’huile dans une poële et faire cuire – éponger bien cuisson en posant votre nounours sur une grille puis un essuie tout
  • d’une omelette trés fine dans laquelle on découpe 2 ovales pour l’intérieur des oreilles – astuce : les découper dans le bord de l’omelette et ne pas la craquer – oui je sais c’est difficile 🙂
  • d’une tranche de fromage à croque monsieur dans laquelle on découpe les yeux, le nez
  • d’un petit coussin qui est fait à partir du reste de l’omelette dans lequel on emprisonne en boule le reste de la tranche de fromage. Pour avoir une bonne tenue, il faudra enrouler le tout dans un film plastique bien serré
  • vous aurez aussi besoin d’une feuille de nori (algue japonaise) pour découper les détails des nez et bouche

Vous avez là tous les éléments et il suffit de les installer dans votre bentôbako – boîte à bentô – et de tout dévorer!

Melon Pan!

Une de mes brioches japonaises préférées est le melon pan – メロンパンen japonais donc. Ce pain se trouve partout au Japon et est parfait pour un goûter ou le petit déjeuner : il se compose d’une sorte de pain au lait recouvert d’une croûte en biscuit… légèrement sucré et tout moelleux! Et « pain melon », pour quelle raison? parce que ce pain a une forme de melon 😉

Commençons par le biscuit : mélangez au robot 180g de beurre et 140g de sucre. Ajoutez ensuite 2 cuillères à soupe de lait et 2 oeufs. Tamisez ensemble 400g de farine et 1/2 sachet de levure chimique. Ajoutez ensuite les poudres dans le bol du robot et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Filmez la pâte et réservez au frigo.

Ensuite, passons au pain au lait : Mélangez 2 oeufs et 180cl de lait (la somme des deux doit faire 280cl) et montez le mélange légèrement en température. Dans le bol du robot, déposez 440g de farine. Ensuite sur un bord du bol, déposez 6g de sel, sur un autre bord sans que ça touche le sel, déposez 60g de sucre, et sur un autre bord déposez 20g de levure fraîche sans que la levure ne touche ni le sel ni le sucre – le sucre nourrit la levure et le sel la tue!

Avec le crochet, mélangez ensuite les poudres et ajoutez le mélange oeufs et lait toujours en continuant à battre. Laissez environ 5mn à petite vitesse jusqu’à ce que la pâte soit bien homogène et ne colle plus aux bords du bol.

Ajoutez ensuite 60g de beurre découpé en cubes et mélangez à nouveau jusqu’à ce que la pâte soit lisse et ne colle plus aux bords du bol. Il faut environ 5mn à vitesse moyenne. Recouvrez la pâte d’un film ou de farine et laissez monter 30mn à température ambiante.

Sortez alors la pâte du bol et découpez 16 parts égales de pâte. Faites ensuite de jolies boules de pâte et disposez les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, tout en gardant une belle distance de sécurité car ils vont gonfler! Laissez monter 20mn à température ambiante (ou encore dans le four éteint)

Enfin le montage : découpez la pâte à biscuits en 16 parts égales et étalez des disques de pâte. Recouvrez ensuite délicatement les boules de pain au lait avec les disques étalés en couvrant bien l’intégralité du pain. Tracez ensuite délicatement des « rayures » sur le dessus du biscuit sans le découper. Laissez monter la pâte environ 35mn à 35° (four à basse température ou étuve), et ensuite passez en cuisson entre 15 et 20mn à 170°. Laissez refroidir sur plaque et emballez entièrement chaque Melon pan séparément dans un film plastique jusqu’au lendemain où vous pourrez vous en régaler!!!

Merci à Petite Barbara pour cette très jolie photo!

Grandma Apple Pie

Une envie de voyage et de cannelle… direction la cuisine et c’est parti pour une double crusted Apple Pie comme là bas!

– Commençons par la pâte : mélanger au robot les ingrédients secs (400g de farine, 1/2 sachet de levure chimique, une pincée de sel, 30g de sucre glace) et ajouter 200g de beurre doux bien froid coupé en dés. mélanger jusqu’à obtenir des petits grains de pâte. Ajouter enfin 130ml d’eau, et mélanger au robot jusqu’à ce que la pâte soit bien homogène. Si la pâte n’est pas assez lisse, n’hésitez pas à ajouter un peu d’eau. Préparer 2 boules de pâte (une un peu plus grosse que l’autre), les filmer et mettre au frais pendant au moins 30mn.

– Maintenant passons aux pommes : peler et découper en tranches fines environ 1kg de pommes. Verser sur les pommes un filet de jus de citron. Mélanger ensuite 150g sucre en poudre, 2 cuillères à soupe de farine de maïs, une pincée de sel et de la cannelle. Bien répartir le tout sur les pommes.

– Et finalement le montage : étaler les 2 boules. N’oubliez pas de bien fariner votre plan de travail pour ne pas que ça colle. La plus grosse servira pour le fond de tarte. Après avoir beurrer et fariner le moule, poser la pâte. Répartir les pommes dessus et ajouter quelques petits cubes de beurre (facultatif).

Fermer la tarte avec la pâte la deuxième boule de pâte étalée et en appuyant bien les bords, faire quelques incisions sur le dessus et dorer à l’oeuf. On peut aussi saupoudrer de sucre en poudre avant la cuisson.

 

Cuire 30mn à 220/210° puis 25mn à 180°. La cuisson est touchy, utilisez plutôt le bas du four pour éviter que ça ne colore trop et jetez un oeil dans le four de temps en temps 😉

Je vais en reprendre un petit bout tiens… s’il en reste 🙂

Fraises, rose et matcha… ou la tarte aux fraises meringuée

Tarte fraise meringuée

Avant d’entamer les vacances, de faire le plein d’air frais lointain et d’inspiration, j’ai rêvé cette tartelette… de l’été, des fraises, des roses, du matcha et de la meringue…

Commençons par la pâte : mélanger au robot (avec la feuille) 90g de beurre, 75g de sucre glace, 1 cuillère à café d’arôme de vanille, 1 oeuf moyen, 200g de farine et 1 pincée de sel. Vous pouvez ajouter 10 à 15g de poudre d’amande si vous aimez pour donner un petit goût supplémentaire. Filmer et mettre au frais pendant minimum 30 mn.

Etaler ensuite la pâte au rouleau, et foncer les moules. N’hésitez pas à mettre au frais un moment à nouveau pour que la pâte colle bien au moule. Piquer et cuire vos fonds de tarte à blanc à 180° pendant 12 à 20mn selon la taille de vos tartes. Vous pouvez ajouter des billes de céramique ou autre pour que la pâte reste bien plate sans gonfler pendant la cuisson.

Maintenant la crème de fraises : Faire tremper 1 feuille de gélatine dans de l’eau froide. Mélanger d’abord 2 oeufs, 120g de sucre en poudre et 10 fraises mixées. Cuire le mélange en remuant trés souvent et sortir du feu quand le mélange commence à bouillir. Passer tout de suite au chinois pour enlever les pépins et les petits morceaux. Ajouter la gélatine et laisser refroidir le mélange à l’air libre.

Astuce : vous pouvez remplacer la gélatine par de l’Agar-agar : ajoutez-le à la préparation dés le début dans la casserole.

Quand votre mélange est environ à 45°, ajouter 100g de beurre à température et préalablement découpé en cubes et mélanger au fouet jusqu’à ce que le mélange soit lisse. Une fois la crème froide, j’ai ajouté du sirop de rose.

Répartir ensuite la crème sur les fonds de tarte, et laisser reposer au frais pendant au moins 2 heures.

Pour la meringue italienne au matcha : faites chauffer 165g de sucre avec 45g d’eau jusqu’à ce que le sirop atteigne 120°. Pendant ce temps, monter au robot 3 blancs d’oeufs. Lorsque les blancs sont bien montés, ajouter le sirop à 120° tout en continuant à mélanger – attention ne pas verser le sirop sur le fouet mais sur le bol du robot. Ajouter ensuite 1 à 2 cuillères à café de matcha et continuer à battre pendant au moins 5mn jusqu’à ce que ce soit bien brillant.

Mettre la meringue dans une poche à douille, et recouvrir les tartelettes en faisant les motifs que vous souhaitez.

Un petit coup de chalumeau et hop dans les assiettes!!! à table!!!

Tarte fraise meringuée

Street Fighter V : Round 1… fight!

Depuis un moment, cette idée de duo avec ma sister me trottait dans la tête : Cammy et Chun Li!

J’ai réalisé les brassards / gants de Cammy en mousse + simili cuir rouge. J’ai d’abord découpé les formes, puis tout assembler à la colle contact. Ensuite j’ai appliqué une sous-couche avant de peindre à l’acrylique en bombe et les ombres au pinceau. Un gros scratch permet la fermeture sur l’avant-bras et le maintien des plaques sur la main. J’ai ensuite utiliser des morceaux de gaines d’isolation de tuyau que j’ai gainé de simili cuir pour les 2 bracelets poignet et coude.

Pour Chun Li, j’ai réalisé les bracelets avec de la mousse et la même gaine d’isolation en base ce qui permet de garder une forme bien arrondie et conserve la légèreté. Puis repeat : sous-couche puis peinture en bombe, et assemblage des pics à la colle contact.

J’ai choisi de faire la robe dans du Lycra afin que ce soit plus confortable : ça bouge bien, c’est élastique et ça mais par contre attention en le cousant ça glisse pas mal. Il est préférable de prendre son temps, d’utiliser de bonnes aiguilles à stretch et de bien placer son tissu. Pour les appliqués, c’est également un tissu élastique et pour simplifier la manoeuvre, j’ai utilisé du thermocollant double face pour les maintenir en place avant d’effectuer les surpiqures. Pour la ceinture, j’avais un dilemme car en fonction des photos de référence elle est blanche ou blanche/bleue pâle avec un dragon en léger relief… j’ai donc cherché et finalement trouvé un brocart chinois bleu pâle avec des dragons et je l’ai transformé en ceinture. Pour les cheveux, j’ai utilisé du jersey blanc et des rubans de 2 largeurs différentes pour faire le tour du macaron et les plus larges pour avoir de la matière dans le noeud et le tombé.

Un petit shooting est prévu bientôt 🙂

 

Tout le monde tombe pour le Katsudon

Le Katsudon カツ丼 est un plat familial traditionnel japonais et c’est surtout un vrai délice : du porc mariné pané sur un lit de riz 🙂

Il fait partie de la catégorie des donburi 丼物 : littéralement un « bol » et désigne des plats complets composés d’un grand bol de riz sur lequel on peut trouver toutes sortes de garnitures. Je vous partage ici ma recette secrète héritée de ma mum Japonaise 🙂

 

Pour 2 personnes, il vous faudra :

  • 2 côtes de porc désossées
  • du riz japonais
  • pour la marinade : 2 cas de sauce soja ou tamari, 2 cac de sucre, 1 cac d’huile de sésame
  • pour la sauce de cuisson : 1 gros oignon, 200ml de dashi, 4 cac de sauce soja, 2cac de sucre, 2 cac de mirin,  2 cas de sake de cuisine, 2 oeufs
  • pour la cuisson de la viande : huile à friture, farine, 1 oeuf et de la panko (chapelure épaisse à base de mie de pain)

Dans un premier temps, préparer la viande : enlever les morceaux trop gras et l’attendrir; mélanger la sauce soja, le sucre et l’huile de sésame et laisser mariner a minima 30mn.

Pendant ce temps, préparer la sauce de cuisson : dans une casserole, faire chauffer tous les ingrédients – dashi, sauce soja, sucre, marin, sake. Découper finement votre oignon et l’ajouter dans la casserole  jusqu’à ce que les oignons soient bien souples. Réserver le tout.

Le dashi est un bouillon à base de bonite séchée (katsuobushi) et de konbu (une algue) que vous pouvez éventuellement remplacer par un bouillon cube classique plus facile à trouver dans nos supermarchés.

Mettre également votre riz à cuire – après l’avoir lavé  » 3 ou 4 fois à l’eau fraiche et jusqu’à ce que l’eau de lavage soit claire, le mettre dans l’autocuiseur.

Passons à la cuisson : nous allons paner la viande. Mettre l’huile à chauffer et pendant ce temps passer la viande dans la farine, puis dans l’oeuf (préalablement battu) et enfin dans la panko. Quand l’huile est chaude, mettre la viande à cuire jusqu’à ce que la panure soit bien dorée puis retourner. Quand les 2 côtés sont bien dorés sortir la viande et la mettre à dégorger pour limiter l’apport de gras (même si le gras c’est la vie, épargnons nous une maladie cardio-vasculaire). Couper ensuite la viande en lamelles tout en gardant sa forme initiale.

ici j’utilise le wok pour avoir un récipient de cuisson étroit, normalement une petite poêle fait très bien l’affaire pour préparer un bol à la fois : mettre à chauffer la moitié de la sauce de cuisson. Battre un oeuf à part. Quand la sauce est bien chaude, ajouter la viande avec une spatule pour toujours garder la forme de départ, puis ajouter l’oeuf battu. Couvrir et laisser cuire 1 à 2 minute jusqu’à ce que l’omelette soit bien cuite.

Mettre le riz dans un bol, puis faire glisser par dessus la viande. et hop à vos baguettes et cuillers!

いただきます

Carrot cupcakes de Pâques

J’espère que le lapin de Pâques restera dîner avec moi une fois qu’il aura vu tous les cupcakes que j’ai fait pour lui! Ces cupcakes sont composés d’un gâteau carotte, pomme et cannelle et d’un glaçage vanille… et voici ma recette!

Commençons par les gâteaux : préchauffer le four à 180°. Râper 150g de carottes et 150g de pommes (environ 2 carottes et 1 pomme). Mélanger ensuite au robot 150g de farine, 150g de sucre, 2 oeufs, 100g de beurre très mou, et une pincée de bicarbonate. Une fois que la pâte est bien homogène, ajouter les carottes et pommes râpées, puis de la cannelle et une pincée de noix de muscade. Répartir ensuite la pâte dans les caissettes préalablement posées dans le moule. Avec la quantité de pâte, je fais 12 gros cupcakes. Mettre au four pour 18 à 20mn et laisser refroidir.

Pendant la cuisson, j’ai préparé des carottes en pâte à sucre – et oui! on a tous un moule à carotte chez soi 🙂 sinon il suffit de modeler un cône allongé et de faire quelques rayures au couteau dessus.

Pour le glaçage, nous allons faire une crème au beurre à l’américaine parfum vanille. Mélanger au robot 150g de beurre pommade et 300g de sucre glace. Ajouter ensuite 2cl de lait et 1 cuillère à café d’arôme de vanille (ou l’intérieur d’une gousse de vanille). Mélanger jusqu’à ce que le glaçage soit bien lisse. J’ai étalé ensuite le glaçage à la spatule en faisant un petit cône sur chaque cupcake. J’ai mélangé quelques gouttes de colorant vert au reste du glaçage et j’ai posé une étoile à la poche à douille pour faire les fanes de carottes.

Déposer ensuite simplement les carottes préparées pendant la cuisson sur le glaçage et tada! un parfait repas pour mon ami lapin!